Le journal des Flandres , Edition du 06 octobre 2021.

Le journal des Flandres Edition du 06 octobre 2021.....

Bourbourg, un couple Lillois a décidé d'investir à la cité Gédéon et propose des cottages en bois à la location importés tout droit de Finlande.

Agrandissement de B-parc, arrivée d'une crèche, construction d'un poste électrique unique au nord de Paris pour l'implantation de futures industries. Bourbourg ne cesse d'attirer les investisseurs.

Dernièrement un couple Lillois a décidé d'établir des cottages finlandais dans le domaine de l'Aa, un ancien camping reconverti. Mais pourquoi Bourbourg?

Avec une voiture, vous avez beaucoup de sites à découvrir: Cap gris nez, Dunkerque, Lille, la côte d'opale..... Vous faites votre semaine de vacances facilement!"

Cette découverte est tombée à point nommé: "je voulais investir dans l'immobilier et je souhaitais aussi en profiter. Quand il y a des disponibilités, j'y vais le weekend avec mon épouse" D'autant plus que le principe de ces maisons l'enthousiasme.

DES MAISONS HQE.

On pourrait croire que ce sont des chalets puisqu'elles sont en bois. Mais non, ce sont de vraies maisons avec de vraies toitures ( on monte un parquet bois, dessus on monte la tuile). On ne trouve pas ce concept ici. "Il lui a fallu un voyage en Finlande pour le trouver. " je suis allé les découvrir en Laponie il y a quelques années pour voir le concept" et il a été conquis.

"Ce que j'ai préféré dans ces maisons, c'est leur originalité" Ce sont de belles prestations! Elles sont fabriquées sous label de haute qualité environnementale (HQE), avec une isolation garantie. "On ne chauffe que trés peu" affirme F.B, en termes d'humidité, le bois absorbe tout, les personnes atteintes d'allergies peuvent y séjourner tranquillement.

Question esthétisme aussi, F.B a été charmé. "ce que j'ai préféré dans ces maisons? C'est leur originalité. L'impression d'être en Finlande. C'est vraiment de la maison traditionnelle en madrier, ce n'est pas de la planche.

Actuellement le couple Lillois possède deux maisons, il les a d'abord proposées à la location, mais il y a quelques mois, F.B et sa femme ont décidé de changé de statut pour l'hébergement touristique. "70" C'est en euros le prix moyen pour un séjour d'une nuit dans le cottage finlandais de F.B et de sa femme S.C.

F. B a acheté ces maisons qu'il a fait importer directement de Laponie Finlandaise. "elles font un long voyage" plaisante-t-il. C'est un ami qui les lui a présentées. "Il fallait juste trouver le bon endroit pour les implanter." C'est ce qu'il a trouvé avec le domaine de l'Aa, domaine avec étang privatif"

UNE PERSONNE DE CONFIANCE:

Domicilié à Lille, le couple ne peut se rendre à Bourbourg toutes les semaines. Il a donc fait appel à une personne de confiance, qui habite à proximité. C'est elle qui accueille les touristes, les accompagne dans leur départ et remet en état avant l'arrivée d'un nouveau locataire. "Je préfère ne pas louer la maison le jour même du départ du précédent locataire" admet F.B, soucieux d'apporter un service de qualité. La personne de confiance a ainsi toute une journée pour nettoyer et préparer le cottage.

Tout a été pensé dans cette location. L'aménagement intérieur, le mobilier, la décoration intérieure, l'électroménager, le confort, la WI-FI ..........

Le bonus , un accès à l'étang sans supplément et le prêt de deux vélos. 

Virginie COURTEAUX -Journaliste- Le journal des Flandres vcourteaux@lejournaldesflandres.fr

A Bourbourg, des activités marche vont bientôt voir le jour. Et le projet de cottage finlandais continue de murir. Le dessinateur du journal des Flandres a imaginé les randonneurs regarder avec envie ces logements atypiques. De quoi leur donner envie d'y faire escale. Voilà Bourbourg qui va se transformer en station sportive.